Dossier : Étude des Rich Anwsers de Google


Le site Stone Temple Consulting a réalisé une étude sur les « Rich Answers » dans laquelle ils ont posé 850 000 questions à Google.

Que sont les Rich Answers ?

Dans ce test ils ont trouvé que Google offrait  des rich answers 19% du temps. Si les rich answers  ne vous parlent pas, voici un exemple :

 

1

 

En résumé, Google fournit une réponse directe sans que vous n’ayez besoin de cliquer sur une page web. Il arrive parfois que Google ne fournisse qu’une partie de la réponse.

Bien qu’ils aient choisi des requêtes propices au rich answers, ceci va vous montrer jusqu’où elles sont allées. Dans cet article, ils partageront les détails de leurs découvertes, et ils vous parleront aussi du niveau de reconnaissance qu’attribut Google aux sources originales des réponses.

 

2

 

La série de requêtes a été assemblée en utilisant un mélange de Saisies semi-automatiques Google (ou Suggestion Google), Suggestions Bing et des requêtes manuelles assemblées à Stone Temple Consulting. Les nombres de chaque type de requêtes étaient les suivants :

 

3

 

La série de requêtes assemblée manuellement couvrait une variété de catégories, dont :

 

4

 

Requêtes extraites des recherches « suggérées »

Ces données se concentrent sur des requêtes extraites des Saisies semi-automatique de Google et Suggestion Bing. Ces requêtes ont été réparties de façon égale pour chaque moteur de recherche. Ils en ont sélectionné 250 000 pour chacun, soit un total de 500 000 requêtes. Voici ce qu’ils y ont vu :

 

5

 

 

Si les recherches suggérées ne vous parlent pas, voici un exemple de Saisie semi-automatique Google :

 

La prédiction "Daech" a été bloquée sur Google pour "Comment rejoindre" (en français et en anglais avec "Isis")

 

Les autres types de recherches

Les recherches suggérées sont une source précieuse, mais en aucun cas la seule utilisée car ils les trouvaient limitées. Dans ce sens, ils ont généré 355 000 recherches supplémentaires pour tester ce qu’ils avaient détaillé précédemment.

 

7

 

Informations extraites des domaines tiers

Google a clairement beaucoup investi dans l’extraction d’information via des domaines tiers. 73% (plus de 122 000) des rich answers fournies par Google contiennent un lien vers l’URL d’un domaine tiers cité en tant que source. Google utilise une large variété de sources d’information.  Authority semble avoir de l’importance, presque 48% des résultats qui citent une source d’un domaine tiers proviennent de sites avec un Moz Domain Authority de 100 et Google tire profit de 31 domaines avec ce DA.

(Définition « Domain Authority » abrégé DA : un résultat sur une échelle de 1 à 100 développé par Moz qui prédit le rang qu’un site occupera sur les moteurs de recherche).

 

8

 

Bing aussi compte beaucoup sur les sources des tiers domaines, avec plus de 87% (4 273) des résultats qui incluent un lien. 74% des résultats des domaines tiers fournis par Bing proviennent de Wikipédia, qui a un Moz Domain Authority de 100.

Google crédite-t-il correctement ses sources ?

Au total, ils ont trouvé 166 366 rich answers dans leur test.  42 160 d’entre elles n’avaient pas de lien source :

 

9

 

Ils ont creusé cette série de requêtes qui n’incluaient pas de lien. Ils les ont divisées en 51 catégories pour accélérer l’article et ils ont trouvé que la triste majorité de ces requêtes sans crédit contenait des informations du domaine public.

Y compris les recherches comme : « combien de litres dans un gallon », « quelle est la capitale de l’état de Washington », « combien mesure l’Empire State Building », « quel est l’anniversaire de Barack Obama ».

L’exception la plus notable était le cas des paroles de chansons, Google les affichait parfois comme montré ici :

 

10

 

Ils ont envoyé un message à Google à propos de ça et le porte-parole de la filiale leur a répondu : « Nous ne proposons que les paroles des chansons pour lesquelles nous avons les droits appropriés ». D’après cette déclaration, il semblerait bien que Google licencie les droits des paroles qu’ils affichent.

Les Rich Answers font-elles perdre du trafic aux sites ?

Pour à peu près 75% des rich answers qu’il ont vues, Google crédite les sources, et celles-ci semblent suivre les meilleures pratiques du Fair Use (Copyright).

Il y existe une multitude de sites qui ont reçu du trafic pendant des années en publiant des informations du domaine public. Il est clair que ces sites perdront du trafic quand Google publiera directement les réponses dans les résultats des recherches.

On ne peut pas y faire grand-chose, Google a autant le droit que n’importe qui de publier ces informations.

Il y a aussi le cas du licenciement des informations par Google, comme il semble le faire avec les paroles de chansons. Encore une fois, Google à tout à fait le droit de le faire.

Enfin,  1 871 (1,1%) des résultats des rich anwsers étaient présentés sous forme de liste (parfois appelés les résultats étape par étape). Ils extrayaient des informations détaillées des sites des domaines tiers. Google a commencé à afficher ces résultats en juin 2014.

1 366 (73%) d’entre eux incluaient des étapes incomplètes, marqués par un « … ». En voici un exemple :

 

11

 

De plus, 799 (42,7%) des listes contenaient un indicateur « voir plus » en bas de liste partielle, comme montré ici :

 

12

 

Ce qui semble être une grande victoire pour l’éditeur comme l’utilisateur sera fortement poussé à cliquer sur le site pour avoir la liste complète.

Dans le bas de liste, au point de vue du trafic, certaines des rich answers finiront par voler le trafic aux sites qui le recevaient. Cependant, leurs études suggèrent que Google la joue réglo.

Du point de vue d’un éditeur, le risque de perte de trafic est plus grand si nous comptons sur les informations du domaine public ou sur les infos que Google peut facilement (et pour pas cher) licencier.

Les différents types de requêtes inclus dans la recherche

Il y a un nombre de différentes  caractéristiques et de sous-caractéristiques évidentes dans les rich answers proposées par Google. Le tableau suivant va vous montrer ce qu’elles sont et à combien de reprises elles sont apparues dans leur série de 855 000 requêtes :

 

13

 

A quoi ressemblent ces caractéristiques ? Ce serait un peu long de tout vous montrer, mais voici une image avec 3 exemples :

 

14

 

En Conclusion

En vogue depuis 2014, les Rich Answers font partie des Rich Snippet (voir définition) de Google, ces réponses fournies directement lors d’une recherche. La filiale a déjà énormément investi dans leur développement et les changements ne cessent d’arriver. Une avancée majeure dans ce domaine est vue comme une initiative critique au sein de Google.

Le changement arrive et il serait sage de s’y préparer. Pour votre trafic de recherche, cela signifie ne plus s’appuyer sur les informations du domaine public ou les infos que Google peut sans cout et facilement licencier.

Résultat, se concentrer sur le contenu de grande valeur spécifique à la valeur essentielle de vos affaires n’est pas seulement une bonne idée, c’est le seul moyen de se développer dans ce nouveau monde.

 



Information : Si vous êtes l’auteur d'illustrations vues sur le site et que vous souhaitez les supprimer, modifier et ou tout autres demandes, merci de prendre contact avec moi pour que je puisse vous citer et modifier l'article selon vos convenances. Si vous n'êtes pas cité, c'est que je n’ai pas trouvé sur la toile à qui appartenait ces créations. Je ne veux aucunement vous porter préjudice. Merci

Les articles que vous allez aussi aimer