COLLECTION TEN S02 BY FOTOLIA – Alexey Samsonov


Pour TEN, Somistar nous invite à un voyage fantasmagorique

« La créativité réside avant tout dans la conceptualisation et la réalisation de ses idées ». TEN, représente pour l’artiste russe, une formidable opportunité d’apprentissage et de transmission de ses connaissances, son-savoir-faire, mais aussi de ses idées, de sa culture et de ses émotions.

Ce désir de partage et cette générosité de l’artiste transparaissent dans son œuvre. « Island » est une invitation au voyage. « J’étais en partance pour Bali lorsque Fotolia m’a proposé de participer au projet TEN. C’est de là qu’est venue mon inspiration. J’avais envie de partager ma destination en dessinant l’île où j’allais me rendre, telle que je me l’imaginais. »

Bercée entre illusion et réalité, la création de Somistar nous transporte dans une contrée fantasmagorique, lointaine et mystérieuse. « Pour recréer une atmosphère naturelle attrayante empreinte de chaleur, de quiétude et de magie, j’ai joué avec la superposition des plans, des ombres et des couleurs. » Et tous les éléments de décors – la nature luxuriante, la biodiversité animale, les habitations anciennes, les cascades – trouvent parfaite harmonie autour du majestueux océan.

L’inspiration puisée au cœur de ses voyages

Le voyage est sans nul doute la plus grande source d’inspiration de Somistar. « La découverte de nouveaux endroits, de nouvelles personnes souriantes et avenantes, de nouvelles cultures, musiques, etc. est une formidable richesse créative. Un magnifique paysage, même aperçu, dans un documentaire à la télévision peut me donner des idées de création. »

Le paysage d’ « Island » sorti tout droit d’un rêve, révèle bien sa perception des voyages et son amour pour la nature et la découverte.

Alexey_Samsonov

De la comptabilité à l’art, le parcours atypique d’un autodidacte talentueux

Alexey Samsonov vit et travaille à Moscou en freelance. Avant de devenir Somistar, il entreprend des choix de carrière bien loin des aspirations d’un artiste : la comptabilité d’abord puis chef cuisinier et administrateur système ensuite. « Je n’étais pas du tout destiné à travailler dans le design. La photographie et Photoshop étaient mes hobbies. Mais à force de travail dans des studios et des agences créatives et grâce à au soutien de la communauté artistique, je vis aujourd’hui de ma passion ».

Alexey Samsonov s’est spécialisé dans la production d’œuvres pour usage publicitaire. Connu pour sa créativité et son travail méticuleux dans la composition des éléments photographiques, Somistar est plébiscité par les grands groupes publicitaires et par des marques de renom comme Audi, la bière Zhiguli ou encore les opérateurs de téléphonie russes Beeline et Megafon.

A la rencontre de l’artiste

Deux vidéos, sous-titrées en 12 langues, ont été tournées dans le pays de l’artiste. Celle qui présente son univers est à visionner en avant-première sur la page Facebook dédiée à TEN à partir du 5 juillet. L’autre, dévoilant les techniques de création, sera disponible le jour J, le mercredi 10 juillet sur www.tenbyfotolia.com.

[youtube]http://youtu.be/pcRY-IzIsX8[/youtube]

INTERVIEW D’ALEXEY SAMSONOV

J’étais en partance pour Bali lorsque Fotolia m’a proposé de participer au projet TEN. C’est de là qu’est venue mon inspiration. J’avais envie de partager ma destination en dessinant l’île où j’allais me rendre, telle que je me l’imaginais. Dans ma création j’ai voulu reproduire l’atmosphère de la nature luxuriante, les anciennes habitations, la biodiversité animale, les cascades magnifiques et bien sûr la beauté de l’océan dans mon œuvre.

# Part 1 : Présentation de l’artiste

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Mon nom est Alexey Samsonov, mais dans le web,  je suis plus connu sous le nom de Somistar. Je vis et travaille à Moscou, en Russie. 

Parlez-nous de votre formation : avez-vous suivi un parcours universitaire ou êtes-vous autodidacte ?

J’ai un diplôme en comptabilité ! Je n’ai jamais étudié dans des écoles de design, je suis parfaitement autodidacte.

Travaillez-vous au sein d’une agence ou en tant que Freelance ? Et pourquoi ?

Je travaille en freelance pour la liberté que cela me procure, je peux ainsi voyager et travailler.

Quel a été votre parcours dans l’illustration digitale ?

Je suis tombé accidentellement dans le design. J’étais administrateur système dans une entreprise mais je pratiquais déjà le photomontage. Je n’étais pas du tout destiné à travailler dans le design. La photographie et Photoshop étaient mes hobbies. Mais à force de travail dans des studios et des agences créatives et grâce au soutien de la communauté artistique, je vis aujourd’hui de ma passion.

Quelles sont vos influences ?

Mon inspiration vient de mes voyages. La découverte de nouveaux endroits, de nouvelles personnes souriantes et avenantes, de nouvelles cultures, musiques, etc. est une formidable richesse créative. Un magnifique paysage, même aperçu, dans un documentaire à la télévision peut me donner des idées de création. Au final, tout ce qui m’entoure m’inspire.

Comment définissez-vous votre style ?

Le photomontage est de loin ma spécialité.

Quelle est le mot qui vous définit le plus ?

Je suis tout simplement gentil, c’est la meilleure façon de me décrire !

Pouvez-vous nous décrire votre méthode de travail pas à pas ?

Avant de me lancer dans une création, je discute toujours du projet avec le client afin de m’assurer que j’ai bien cerné ses attentes. Il arrive parfois que le client n’ait pas rédigé de brief, à ce moment là, je le conçois avec lui. Si l’illustration n’est pas suffisante, nous pouvons organiser un shooting photo. Pour certaines techniques de création comme la 3D, je fais appel aux designers avec qui je fixe des dates d’échéance. Nous  déterminons ensemble les éléments avec lesquels nous allons travailler. Et quand l’objectif est clair, je fais un croquis pour le valider avec le client. Puis nous discutons à nouveau, j’y apporte des ajustements et je finalise la maquette.

Quels sont vos clients pour lesquels vous préférez travailler ? Pourquoi ?

J’aime relever des défis sur des projets complexes techniquement et qui sortent de l’ordinaire. De nombreux clients viennent vers moi avec des idées bien précises, en particulier les agences, et c’est toujours un plaisir de travailler à partir d’un brief clair et concis.

Quels sont vos projets pour les prochains mois ?

Je souhaite tout simplement continuer à voyager, étudier et travailler.

Est-ce important pour vous de continuer à travailler sur des projets personnels en dehors de vos obligations professionnelles ? Pourquoi ?

Que je conçoive un projet à titre personnel ou professionnel m’importe peu, ce qui compte pour moi est d’expérimenter de nouvelles choses et d’élargir mes compétences.

Vous venez d’un pays où la culture et l’histoire sont riches et profondes, cela vous influence-t-il ?

La culture de mon pays influence bien entendu mon travail,  les aspirations des clients sont totalement différentes d’un pays à l’autre.

Pensez-vous que, si vous aviez grandi dans un environnement différent / culture / pays, votre style et votre travail le seraient aussi ?

Si j’avais vécu dans un autre pays, entouré de personnes et de mentalités différentes, mon style serait, en effet, très certainement différent.

Pourquoi avez-vous rejoint le projet TEN?

Le projet TEN de Fotolia est réellement très intéressant et novateur. Il nous permet de partager notre méthodologie de travail et une part de notre culture.

Quel est votre avis sur la créativité ?

Pour moi la créativité est la réalisation d’idées.

alexeysamsonov

Quelles sont pour vous les qualités clés pour un graphiste ?

Un bon graphiste doit être compréhensif et flexible face aux demandes de ses clients tout en restant ferme sur ses prises de décision.

Quel serait votre conseil aux jeunes artistes qui voudraient suivre votre exemple ?

De faire ce qu’ils aiment et de ne pas se laisser influencer par les autres.

Vous avez autre chose à ajouter ?

Merci à Fotolia et à toute l’équipe TEN.

[youtube]http://youtu.be/EqZo0tCbO7I[/youtube]

####### Part 2 : Technique

Parlez-nous de vos outils préférés: (périphériques, logiciels …)

Je travaille avec Photoshop, Illustrator, Lightroom. J’utilise la tablette Wacom et un mac. Je vais essayer prochainement Cintiq.

Quel sentiment ou idée, avez-vous l’intention de transmettre à travers votre création?

Fotolia m’a proposé de participer au projet TEN quand je partais à Bali. C’est donc devenu ma motivation et mon inspiration de dessiner l’île où j’allais me rendre.

Le brief de Fotolia a fait appel à la liberté de création. Aimez-vous travailler en suivant des directives artistiques définies, ou préférerez-vous avoir carte blanche?

Je ne peux pas vraiment dire si je préfère travailler avec un brief précis ou avoir une totale liberté dans mes créations. Les objectifs sont différents, donc tout dépend du projet et du client.

Votre travail révèle plusieurs niveaux de profondeur : pouvez-vous expliquer les différentes «couches» qui le composent?

Dans ma création j’ai voulu reproduire l’atmosphère de la nature luxuriante, les anciennes habitations, la biodiversité animale, les cascades magnifiques et bien sûr la beauté de l’océan.

Avez-vous plus d’information ou “astuces” à révéler sur votre travail et les techniques que vous avez utilisées pour le créer ?

Je n’utilise pas de techniques particulières ou d’astuces dans mon travail. J’aime travailler avec des masques et des filtres. Mon principal logiciel est Photoshop. J’utilise la gomme, le stylo et la plume.

Vous incorporez divers médias dans votre travail (3D, dessins, images, vecteurs …) : pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet?

Avant de m’attaquer au dessin, j’ai sélectionné des photos qui m’appartiennent et celles provenant de Fotolia. La plus grande partie du travail a été de découper les photos afin qu’elles s’imbriquent parfaitement entre elles. J’ai créé dans un premier temps  l’arrière plan, le ciel, les nuages et les îles lointaines. Quand l’arrière plan était formé, j’ai alors dessiné l’océan et ses profondeurs. J’ai ensuite ajouté les montagnes et l’île principale sur l’eau.  Une fois la composition formée, j ai ajouté des éléments sur l’île et autour d’elle tels que des oiseaux, des poissons etc. Enfin, j’ai ajouté la lumière et les ombres pour chaque élément ainsi que quelques effets de lumière et de reflets et j’ai joué sur la superposition de ces éléments pour recréer une atmosphère naturelle attrayante empreinte de chaleur, de quiétude et de magie.



Information : Si vous êtes l’auteur d'illustrations vues sur le site et que vous souhaitez les supprimer, modifier et ou tout autres demandes, merci de prendre contact avec moi pour que je puisse vous citer et modifier l'article selon vos convenances. Si vous n'êtes pas cité, c'est que je n’ai pas trouvé sur la toile à qui appartenait ces créations. Je ne veux aucunement vous porter préjudice. Merci

Les articles que vous allez aussi aimer