Le Cap, nouvelle destination de l’art contemporain - #Olybop

Le Cap, nouvelle destination de l’art contemporain


Bien qu’on n’y pense pas forcément en premier lieu, les amateurs d’art, et notamment d’art contemporain, pourraient bien être charmés par l’Afrique du Sud, et en particulier par Le Cap, capitale africaine de l’art contemporain moderne. Avec l’ouverture du Zeitz MOCAA dans un ancien silo à grains, le rendez-vous annuel des amoureux d’art, la Cape Town Art Fair (CTAF) et les nombreuses galeries de Woodstock, Le Cap attire désormais de nombreux visiteurs qui souhaitent joindre l’esthétisme à l’agréable. Et si vous n’êtes pas impressionné par la beauté du musée Zeitz MOCAA, vous pouvez également faire toutes sortes d’activités, comme grimper sur la célèbre montagne de la Table.

L’ouverture du Zeitz MOCAA

L’histoire du Zeitz MOCAA débute par un projet entre Jochen Zeitz, l’ancien PDG de la marque sportive Puma et collectionneur d’œuvres d’artistes africains, Mark Coetze, conservateur, Ravi Naidoo, à la tête du festival Design Indaba et Thomas Heatherwick, architecte. Ensemble, ils comptent apporter au V&A Waterfront, le centre-ville littoral et attractif du Cap, une touche culturelle. Le 22 septembre 2017, le plus grand musée d’art contemporain africain d’Afrique ouvre ses portes. Autrefois un silo à grains, ce musée présente la riche collection de Zeitz, prêtée pour «?une durée indéterminée?». Désormais, les artistes africains trouvent sur leur continent un musée qui leur est entièrement dédié, et n’ont pas besoin de s’exporter en Amérique ou en Europe. Plus de 115 artistes sont désormais exposés au Zeitz MOCAA, dont Cosmo Shiridzinomwa du Zimbabwe, Julien Sinzogan du Bénin, Sitaara Stodel d’Afrique du Sud, ou encore Wangechi Mutu du Kenya.

L’architecture très particulière de ce musée

C’est l’architecte Thomas Heatherwick, un Anglais, qui a conçu le bâtiment du Zeitz MOCAA. Nulle nouvelle construction pour abriter le plus grand musée d’art contemporain du continent, mais un ancien silo à grains construit en 1921. À l’époque, il s’agissait du plus haut bâtiment du continent, du haut de ses 57 mètres. Pour l’atrium, Heatherwick a décidé de creuser sur 27 mètres l’intérieur des tubes autrefois utilisés pour garder le maïs, afin de créer 9 étages, ce qui donne au MOCAA une surface de 9?500 m², dont 6?000 m² pour les expositions. Au total, 18 salles d’enseignement, 80 galeries, et des commodités telles que des librairies, un café et un restaurant, ont été bâties au sein de cet ancien silo. Heatherwick a indiqué qu’il y avait un véritable défi à relever : rendre l’intérieur aussi attractif que l’extérieur, facteur qui incite les gens à pénétrer un bâtiment. Avec son désir profond de garder le bâtiment tel quel, pour respecter son histoire, Heatherwick a décidé de creuser l’intérieur des tubes, tout en les laissant apparents, donnant à l’atrium un aspect spectaculaire, celui d’une structure cellulaire en nid d’abeilles. Il s’agit réellement d’un exploit architectural, qui attirent locaux comme visiteurs. Bien que des personnes de couleur aient été esclavagées pour travailler dans ce silo, Heatherwick a décidé de le garder tel quel, afin d’en faire un monument et de leur rendre hommage. Depuis le toit, il est possible de voir Robben Island, là où Nelson Mandela fut prisonnier.

Le Cap, nouvelle destination de l’art contemporain 2
auteur : Art Times

La Cape Town Art Fair, un rendez-vous annuel

À côté du nouveau Zeitz MOCAA, depuis quelques années, Le Cap accueille la Cape Town Art Fair. Ainsi, c’est en février que les amateurs d’art devront se rendre au Cap, s’ils souhaitent faire d’une pierre deux coups, et visiter en plus du Zeitz MOCAA, la Cape Town Art Fair. En 2019 aura lieu la 7e édition, du 15 au 17 février, au Cape Town International Convention Centre (CTICC). On y trouve de nombreuses œuvres diverses produites par des artistes africains, tout comme des artistes du monde entier, avec plus de 100 exposants prévus. La Cape Town Art Fair de 2019 devrait accueillir entre 15?000 et 20?000 visiteurs des quatre coins de la planète. On trouvera notamment la Galerie Cécile Fakhoury d’Abidjan, le Circle Art Gallery de Nairobi, October Gallery de Londres, mais aussi des exposants sud-africains, comme Goodman Gallery, ou Whatiftheworld. Pour beaucoup, cet événement sera l’occasion de voir enfin Le Cap sous sa vraie nature, une destination culturelle fascinante.



Information : Si vous êtes l’auteur d'illustrations vues sur le site et que vous souhaitez les supprimer, modifier et ou tout autres demandes, merci de prendre contact avec moi pour que je puisse vous citer et modifier l'article selon vos convenances. Si vous n'êtes pas cité, c'est que je n’ai pas trouvé sur la toile à qui appartenait ces créations. Je ne veux aucunement vous porter préjudice. Merci

Les articles que vous allez aussi aimer