Dossier – De la création d’un site web à un outil de business


Depuis que j’ai créé ma société et que je suis à plein temps dans l’accompagnement de mes nouveaux clients sur la création de leur identité visuelle, site marchand et présence online. J’ai énormément évolué dans la façon dont je leur présente cette valeur ajoutée. Je vais essayer de vous expliquer comment et pourquoi je trouve intéressant de changer d’approche dans la technique de vente. Le but de cet article est simplement d’amener a la réflexion, échanger et discuter autour d’un sujet commun : notre métier.

Ayant été freelance durant quelques années avant de lancer Olyos il y a 4 ans, je ne démarchais pas particulièrement sachant que ce n’était que de l’extra-professionnel. Tout tombait dans ma boite mail. Cette venue presque « miraculeuse » était le plus souvent la conséquence du bouches à oreilles, des amis d’amis ou bien encore un client potentiel tombé par hasard sur mon blog. A ce moment là, j’étais plus connu comme « créateur de site web » que comme « conseiller en outils de business« . C’est normal c’est 2 choses différentes. Avec l’expérience, la réflexion et la remise en question, je me suis rendu compte que je ne trouvais pas forcément les clients que je souhaitais. Pourquoi ? La réponse est simple.

Ma vision du travail (que je trouve d’ailleurs banale mais totalement obligatoire en 2015) c’est de fidéliser le client. Normal. Pour cela il y a le côté humain qui joue, le côté suivi de projet sans oublier la qualité de la prestation bien évidemment .Auparavant donc, je n’étais qu’un « créateur de site internet ». Bref, pourquoi aujourd’hui je trouve intéressant de ne plus me positionner sur cela. Simplement parce que vendre un ensemble de produits permet de lier un contact plus poussé avec votre client mais aussi de maitriser plus de paramètres dans le champs d’actions et l’impact du site. C’est gagnant/gagnant.

La plupart du temps, le client arrive avec un projet plus ou moins flou, notre expertise et expérience sont justement là pour cadrer la demande, le besoin et apporter son lot de solutions. Un site internet seul aujourd’hui n’a aucune raison d’exister. Personne ne va dépenser de l’argent juste pour avoir « son site design » (qui ne veut rien dire d’ailleurs). Une présence web est donc un « business tools« , un site internet apporte maintenant un présence mais dans le but d’avoir du ROI. C’est logique, même le simple site vitrine a pour but de créer des leads. Un site e-commerce simple a besoin de vendre…

Prenons l’exemple d’un site e-commerce, il existe plusieurs façons de le faire : Via des outils en ligne par exemple ou bien faire appel à une agence web. Les 2 solutions sont très bien, tant qu’elles répondent à un besoin, des moyens et que cela répond à la demande.

Etude de la solution en ligne : La solution est facile, rapide et optimisée pour des boutiques classiques. Un outil tout en un pour de la vente de produits rapides, faciles et sans chichi. C’est un outil parfait pour ceux qui souhaitent avoir la main facilement sur l’ensemble de la solution. Vous avez la possibilité d’utiliser un design parmi de nombreux templates optimisés pour le mobile.  tout fonctionne avec du glisser/déposé et cela ravira la majorité des utilisateurs.

Etude de la solution Agence Web : L’une des différences principale c’est de pouvoir avoir un produit très personnalisé mais surtout de mettre en place un site, si besoin, avec une structure plus complexe. Par exemple plugger à un ERP, de la déclinaison de produits (taille, forme, couleurs…), pourvoir afficher un système de couponing, de réductions liées à un système analytics… Autant de choses qui se doivent d’avoir un cahier des charges mais aussi une réflexion très spécifique pour une stratégie digitale élaborée.

Chacune des solutions réponds donc à un besoin. Toutes les solutions sont bonnes. Tout dépends du degrés d’utilisation.

business-tool-olyos

Pourquoi amener la vente d’un site comme un business tools?

Simplement parce qu’il l’est ! Derrière un simple site vitrine ou e-commerce, vous avez la possibilité d’intégrer en plus du SEO, du rédactionnel, de la formation de rédaction des contenus, des newsletters, de l’hébergement, la création d’un pack d’identité visuelle, j’en passe et des meilleures.

Cet article n’a pas pour but de dire comment on doit faire ou non, juste de soulever des façons de fonctionner mais aussi de dire qu’aujourd’hui le client est roi (et aussi ROI 😉 ) et que quand on leur propose bien plus qu’un simple site web, vous verrez, les langues se délient et les sourires s’esquissent. Etre force de proposition fait aussi parti intégrante de notre métier. Ne pas se contenter de rester sur ses acquis, il faut faire de la veille, tester de nouveaux outils qui pourront surement servir pour de nouveaux besoin.

Si je vous dit donc ne vendez plus de sites web mais des outils de business ? Vous en pensez-quoi ? Ou est la limite entre créateur de site, agence communication, agence web ou encore agence de conseils ?



Information : Si vous êtes l’auteur d'illustrations vues sur le site et que vous souhaitez les supprimer, modifier et ou tout autres demandes, merci de prendre contact avec moi pour que je puisse vous citer et modifier l'article selon vos convenances. Si vous n'êtes pas cité, c'est que je n’ai pas trouvé sur la toile à qui appartenait ces créations. Je ne veux aucunement vous porter préjudice. Merci

Les articles que vous allez aussi aimer