[Dossier] 12 erreurs à ne pas faire lors de la création d’un Logo


Dans le monde de l’entreprise, on distingue très rapidement une marque par son logo. Jusque-là je ne vous apprends rien. Maintenant lors de la création d’un logo il y a quelques informations à respecter pour qu’il devienne emblématique, unique et reconnaissable en quelques dixièmes de seconde. Tout du moins c’est ce qu’un logo inspire à être.

Bien sur créer un logo n’est pas aussi simple qu’il y paraît. Dans le monde des logos il y a 2 types de créations : Ceux fait sur un coin de table sous paint et ceux qui sont réfléchis pour X raisons. Je vais tenter de vous donner quelques astuces à éviter pour créer le logo d’une marque. Bien évidemment cela reste informatif, ce sont aussi pour beaucoup des conseils de bon sens à appliquer le plus souvent dans autres cas. Voici donc 12 erreurs à ne pas faire lors de la création d’un Logo.

1 Le choix d’une typographie « pauvre »

Je pense que c’est un des point essentiels dans la création d’un logo. Le choix de la typographie. Je pense même que c’est le point le plus difficile à choisir. Il doit surement représenter 50% du temps de création. Bien choisir une typographie qui a une histoire, qui représente une époque, un style, une ambiance. Si vous effectuez mal ce choix, il peut donner un effet totalement contraire à l’idée que vous en aviez. Il peut construire ou non la création. Le choix de la typographie c’est comme chercher un grain de sable carré sur une plage.

Pour vous aider, n’ayez pas peur de faire énormément de planches d’essais, achetez des typographies, déformez-les, modifiez-les pour pouvoir avoir le rendu souhaité. Il n’est pas rare de voir une ou plusieurs lettres déformés/modifiées pour donner un « gimmick » personnalisé au logo.

Ce choix est d’autant plus important qu’il sera forcément repris dans le reste des créations et dans toute l’identité visuelle de l’entreprise. Il est donc important de choisir une typographie qui correspond à l’entreprise, à son besoin, à son image.

 Le comic sans ms project

2. La hiérarchie de la Typographie

Dans un logo il est aussi possible de voir plusieurs typographies. Le but peut être de donner 2 axes de réflexions, 2 idées. Je parle de 2 car il devient compliqué et risqué d’en utiliser plus que 2. En effet le but est d’avoir un logo simple et clair très facilement compréhensible. Il faut donc considérer toutes les aspects de la conception.

Il faut donc éviter d’utiliser des typographies trop fantaisistes, ultra-fines ou trop nombreuses. Faites attention à interlignage, l’interlettrage et les proportions. Après il est possible de jouer avec une même typographie en utilisant les styles. Par exemple le gras et l’italique.

le label made in france

3. Trop complexe ou incompréhensible.

Il n’y a rien de pire dans un logo que de ne pas comprendre son sens. Les logos les plus simples sont souvent les plus compréhensibles. Prenez exemple sur les grandes marques, dès que vous voyez un  « M » Jaune, vous pensez à Mc do. La virgule Nike est vraiment très simple de telle sorte qu’aujourd’hui, et grâce à leur notoriété, ils peuvent même se permettre de ne plus écrire le nom de la marque.

L’avantage d’un logo simple c’est qu’il permet aussi de se décliner sur tous les supports. Il doit être aussi visible sur un timbre que sur un 4/3 dans la rue. C’est pour cette raison simple qu’il ne faut pas trop ajouter d’objects superflus » ou trop d’éléments rendant la lisibilité faible.

Voir le Top 10 logos fails

4. Créer le logo en commençant par l’habillage.

Il n’est pas rare durant la création d’un logo d’avoir une idée précise des couleurs que l’on souhaite utiliser. Le problème c’est qu’il arrive souvent de « bloquer » sur l’avancement de la création à cause des couleurs. Je trouve donc important de commencer par dessiner/créer le logo en monochrome pour pouvoir se focaliser sur une mise en forme cohérente.

Cela vous permet de se concentrer sur la forme et le concept plutôt que les « effets spéciaux ». Ne pas utiliser les ombres portées, gaufrages, ou d’autres styles de calque qui ne feront que dissimuler le logo. Un bon logo se tiendra seul par lui-même. Vous pouvez également faire des variations de colorimétrie du logo pour s’assurer qu’il fonctionne en couleur ou en niveau de gris .

voir la conception du logo rio 2016

5. Utiliser des images Bitmap

Un logo doit être conçu dans un programme de dessin vectoriel comme Illustrator pour faire en sorte que le logo final puisse être manipulé sur des formats de toutes tailles. De plus, cela permet d’être manipulable facilement sur tous les supports. Alors pourquoi utiliser du vectoriel au lieu du bitmap ? Une forme vectorielle est constituée de points mathématiquement précis, ce qui assure une cohérence visuelle à travers tous les médiums et les tailles. Une image Bitmap (fabriquée à partir de pixels, comme ce que vous trouveriez dans Photoshop) ne peut pas être manipulée à n’importe quelle taille, ce qui signifie que si le logo est utilisé sur une grande taille, il perdrait de la qualité et deviendrait illisible (mais bon ça je suis sur que vous le savez…)

6. Se baser sur un monogramme

Une des erreurs les plus communes c’est d’essayer de créer un monogramme sur les initiales de l’entreprise. Bien que cela ressemble à une solution intelligente au premier abord, il est assez difficile d’établir la crédibilité ou de transmettre un message efficace avec seulement les initiales d’une entreprise. Vous pouvez certainement explorer cette voie mais il vous faudra être original, créatif, et créer une identité forte qui reflète les objectifs de l’entreprise.

Aussi, il faut savoir que certaines grandes marques que vous connaissez comme HP, FedEx, IBM, et GM n’ont pas commencées comme acronymes – ils sont devenus acronymes après plusieurs années d’expérience et de notoriété.

Voir le dossier « Quel est votre type de logo ? »

7. Utilisation de clichés

Une ampoule pour « l’idée », la bulle pour « la discussion », ou encore un « Swoosh » (le surnom de la virgule nike) pour donner le mouvement. Ces idées sont souvent les premières choses qui nous viennent à l’esprit lors d’un brainstorming, et pour la même raison devrait être les premières idées jetées. Comment voulez-vous que votre logo soit unique alors que tout le monde utilise cette idée ? Restez à l’écart de ces clichés visuels et restez avec une idée originale.

Après à vous de jouer avec les clichés pour le rendre encore plus attractif !

8. Le copié/collé

Il n’y a qu’un pas entre l’inspiration et le copié/collé. C’est complètement dommage de prendre une idée qui plaît et de modifier les couleurs, les textes et de se l’approprier. C’est contraire à l’éthique et de plus complètement stupide. Un jour ou l’autre, vous vous ferez prendre. Prenez de l’inspiration mais créez le vôtre ! Vous n’en serez que plus fière.

9. Créer avec le client

Un client qui vous paie comme un concepteur professionnel pour arriver à une conception pertinente, c’est donc à vous de diriger le client vers la meilleure solution possible. La meilleure façon de le faire est d’offrir votre expertise, pas en les laissant diriger le projet (entièrement). Si un client demande un changement mal expliqué, expliquez-lui pourquoi cela ne peut pas être une bonne idée et de lui offrir une meilleure alternative. S’il refuse toujours, essayez de lui envoyer ce qu’il souhaite mais aussi une autre piste avec votre expertise argumentée. Ils se rendent souvent compte que leur suggestion n’est pas la meilleure. Bien sûr, vous,en tant que concepteur , vous devez aussi vous rendre compte à certains moment que vous n’avez pas les meilleures idées et vous remettre en question. Sachez qu’on apprend bien plus en écoutant les autres qu’en restant dans sa bulle.

10. Trop de pistes tuent les pistes

Clairement lié au point 9, le fait de fournir trop de pistes au client lui permet de remettre en cause votre jugement. Vous n’avez pas bien compris sa demande ? Vous ne comprenez pas mon besoin ? Autant d’arguments qui peuvent être interprétés comme le client le souhaite. Si vous lui fournissez 10 concepts, vous avez une chance sur 2 qu’ils choisissent la pire. Préférez 2 ou 3 concepts bien argumentés feront « mouche ». A vous de leur montrer que vous êtes le pro.

11. Des fichiers desordonnés

Si vous avez vendu les sources du logos dans votre devis, assurez-vous que les fichiers soient clean. Bien rangés et sans surplus. Supprimer les calques d’essais, les sources d’inspiration et tout ce qui est superflus. Il serait bête de laisser une piste non présentée au client et qu’il revienne sur de longs moments de négociation…

A vous donc de fournir tout ce qu’il faut. Le fichier en HD, le fichier en RVB, en CMJN, en monochrome et dans différents formats (Eps, jpg et png transparent par exemple)

12. Le « Pack » Final

Assurez-vous de créer donc un pack final avec les fichiers bien rangés, bien nommés et surtout que tout soit irréprochable. Cela vous fera perdre du temps sur le coup mais vous fera gagner un temps précieux par la suite. Le client ne pourra pas revenir vers vous pour vous dire « il manque tel ou tel fichier » ou  » où est ce fichier ? »

C’est important donc que tout soit bien ordonné.

Conclusion

Donc voila quelques conseils de bon sens que les puristes pourront compléter. Je suis sur qu’il y a bien d’autres choses à dire. Dans tous les cas, je vous invite à dire ce que vous en pensez, ce que vous faites et comment. Les conseils sont des conseils de bon sens. Des choses qu’avec le recul on trouve logique.

Afin de rendre le processus de création du logo simple et confortable et si vous n’avez pas le budget pour passer par un graphiste, il est toujours possible d’utiliser des services tiers. Par exemple, avec Logaster par exemple, vous pouvez sans connaissances de conception ou Photoshop générer des dizaines de versions prêtes à l’emploi du logo. Il fait gagner du temps et permet de choisir le meilleur logo parmi ceux proposés et cela en 2 minutes. Entrez simplement votre nom de site Web et le service créera des douzaines de logos. Vous pouvez choisir le logo que vous aimez et le modifier pour un prix raisonnable.

Si vous avez besoin d’un logo sur mesure et personnalisé par rapport à votre univers, n’hésitez pas à me contacter !

Alors que pensez vous de cet article ?



Information : Si vous êtes l’auteur d'illustrations vues sur le site et que vous souhaitez les supprimer, modifier et ou tout autres demandes, merci de prendre contact avec moi pour que je puisse vous citer et modifier l'article selon vos convenances. Si vous n'êtes pas cité, c'est que je n’ai pas trouvé sur la toile à qui appartenait ces créations. Je ne veux aucunement vous porter préjudice et je n’en tire aucun revenu. Merci

Les articles que vous allez aussi aimer